Pyramide d’Ounas 10

unas10.jpg

CORRIDOR DE SORTIE
Mur ouest (du sud au nord)

Fragment 313

502 : Le phallus de Babi est arraché, les portes du ciel sont ouvertes.
Les portes du ciel sont verrouillées, le chemin mène au-dessus de la lueur du feu,
sous celui qui rassemble les dieux.
503 : Ce qui permet à chaque Horus de glisser à travers, permet aussi à Ounas de glisser à travers,
sur la lueur du feu, sous celle qui rassemble les dieux.
Ils font un chemin pour Ounas afin qu’Ounas puisse passer par là.
Ounas est un Horus.

Fragment 314

504 : Les mots à dire :
« Arrière, bœuf qui doit être abattu,
dans les cornes de qui devraient être les doigts d’Aker !
Tombe, glisse au loin ! »

Fragment 315

505 : « Ounas est un babouin, un babouin.
L’abdomen d’Ounas sont selon son propre souhait,
la bénédiction est sur la tête de l’Ounas.
Ounas fera les jubilations comme ceux qui jubilent.
Il s’assiéra parmi vous, jeunes. »

Fragment 316

506 : « O vous, Ounas ne vous donne pas ses pouvoirs magiques.
Ounas va s’asseoir, le dos tourné vers La-Sacrée Héliopolis.
« Emmenez Ounas au ciel ! »

Fragment 317

507 : Les mots à dire :
« Ounas est venu aujourd’hui, du débordement de l’inondation.
Ounas est Sobek à plume verte, au visage vigilant, au front relevé, se précipitant vers le haut, venant de la jambe et de la queue du Grand, celle qui réside dans la lumière brillante.
508 : Ounas est venu à ses courants d’eau qui sont dans la terre du déluge de la Grande Inondation, au lieu de paix avec de verts pâturages, qui est à l’horizon.
509 : Ounas fait verdir l’herbe sur les deux rives de l’horizon.
Ounas apporte la brillance verte au Grand Oeil qui réside parmi les pâturages.
Ounas prend sa place qui est à l’horizon.
510 : Ounas surgit comme Sobek, le fils de Neith.
Ounas mange avec sa bouche, Ounas urine, Ounas copule avec son phallus.
Ounas est le seigneur de la semence, celui qui prend les femmes à leurs maris,
où l’Ounas veut, selon le désir de son cœur.

unas10-2.jpg

CORRIDOR DE SORTIE
Mur Est (sud à nord)

Fragment 318

511 : Ounas est le serpent, le taureau roi, qui a avalé ses sept Uraei,
et c’est ainsi que ses sept vertèbres cervicales ont vu le jour,
celui qui donne des ordres à ses sept Ennéades qui entendent la parole du roi.
512 : Ounas est venu, il avale la myrrhe. Ounas prend la myrrhe, il se vautre dans la myrrhe.
Les ongles d’Ounas sont de myrrhe.
L’Ounas vous a pris le cou, ô dieux.
Servez Ounas pour qu’il habite vos Kas.

Fragment 319

513 : Les mots à dire :
« Ounas est le taureau à double éclat au milieu de son Œil.
La bouche d’Ounas est en sécurité à travers le souffle de feu,
la tête d’Ounas à travers les cornes du seigneur du Sud.
Ounas dirige le dieu. L’Ounas règne sur l’Ennéade.
Ounas laisse le lapis-lazuli se développer,
Ounas provoque la croissance de la plante méridionale.
514 : Ounas a tordu la plante en cordes.
Ounas a uni les cieux.
Ounas règne sur les terres, le Sud et le Nord, comme le dieu de ceux qui l’ont précédé.
Ounas a construit une cité divine comme il se doit.
Ounas est le troisième quand il apparaît. »

Fragment 320

515 : Les mots à dire :
« Ounas a réglé la nuit, Ounas a envoyé les étoiles sur leur chemin.
Les Puissances apparaissent, elles honorent Ounas.
Ounas est le fils de celle qui ne savait pas qu’elle avait donné naissance à Ounas,
Visage Puissant, le Seigneur des Nuits.
516 : Humbles vous-mêmes, seigneurs,
Cachez-vous, ô peuple, devant Ounas.
Ounas, le Seigneur de la Nuit,
Le taureau des singes, qui vit sans le savoir. »

Fragment 321

517 : Les mots à dire :
« Ô toi, dont le dos est sur son dos,
apporter à Ounas le repas d’offrande qui se trouve sur le dos d’Osiris,
afin qu’Ounas puisse monter dessus au ciel,
afin qu’Ounas puisse servir de gardienne à Râ dans le ciel. »

Texte des pyramides, Pyramide d’Ounas, Chambre sarcophage, Corridor, d’après traduction anonyme d’après Faulkner, Piankoff et Speeler

Publicités

Pyramide d’Ounas 9

unas9-2.jpg

ANTICHAMBRE
Mur nord (d’ouest en est)

Fragment 302

« 458 : Les mots à dire :
« Sérein est le ciel, Soped brille, car c’est bien Ounas qui est le vivant (brillant), le fils de Sothis.
Les Deux Ennéades se sont purifiées pour lui comme Meskhetiu (Grand Ours), les Étoiles Impérissables.
La Maison de l’Ounas qui est dans le ciel ne périra pas,
le trône de l’Ounas qui est sur terre ne sera pas détruit.
459 : Les humains se cachent, les dieux s’envolent,
Sothis a laissé Ounas s’envoler vers le ciel parmi ses frères les dieux.
Nout la Grande a découvert ses bras pour Ounas.
460 : Les deux âmes à la tête des âmes d’Héliopolis se sont inclinées au début de la journée,
ceux qui ont passé la nuit pendant qu’ils faisaient cette complainte pour le dieu.
Le trône d’Ounas est avec toi, Râ. Il ne le donnera à aucun autre dieu.
461 : Ounas monte vers le ciel près de toi, Râ,
tandis que son visage est comme celui de faucons, ses ailes (ont comme celles d’oies,
ses serres comme les crocs de Celui-du-nome-de-Dju.
462 : Il n’y a aucune parole contre Ounas sur terre parmi les hommes,
il n’y a pas de crime contre lui au ciel parmi les dieux.
Ounas a éteint la parole contre lui,
Ounas l’a éteint pour s’élever vers le ciel.
463 : Upuaut a laissé Ounas s’envoler vers le ciel parmi ses frères, les dieux.
Ounas a bougé les bras comme une oie, il a battu son aile comme un cerf-volant.
Il s’envole, lui qui s’envole, ô hommes !
Ounas s’envole loin de toi ! »

Fragment 303

464 : Les mots à dire :
« Ô Dieux de l’Occident,
Ô Dieux de l’Orient,
Ô Dieux du Sud,
Ô Dieux du Nord !
Ces quatre flotteurs en roseau pur que vous avez placés pour Osiris quand il est monté au ciel.
465 : afin qu’il puisse traverser vers la Région Ethérée,
alors que son fils Horus était à ses côtés afin de le laisser grandir.
et qu’il apparaisse comme un grand dieu dans la région, placez-les pour Ounas !
466 : Es-tu Horus, fils d’Osiris ? Es-tu, Ounas, le dieu, l’aîné, le fils d’Hathor ?
Es-tu la semence de Geb ?
467 : Osiris a ordonné qu’Ounas puisse apparaître comme un second Horus.
Ces quatre esprits qui sont à Héliopolis l’ont écrit dans le registre des deux grands dieux de la Region Ethérée). »

Fragment 304

468 : Les mots à dire :
« Salut à toi, fille d’Anubis, celle qui se tient aux fenêtres du ciel,
espèce d’amie de Thot, celle qui se tient sur les deux rails latéraux de l’échelle !
Ouvrez la voie à Ounas pour qu’il passe !
469 : Je te salue, autruche debout sur le rivage du Torrent Venteux !
Ouvrez la voie à l’Ounas, qu’il passe !
470 : Salut à toi, Taureau de Râ, toi aux quatre cornes !
Ta corne est à l’Ouest,
Ta corne est à l’Est,
Ta corne est dans le Sud,
Ta corne est dans le Nord !
Incline ta corne occidentale pour Ounas, pour qu’Ounas puisse passer.
471 : Êtes-vous donc un pur Occidental ?
Je viens de la ville des faucons !
Salut, Champ de ma paix !
Gloire aux morts honorés qui sont en vous !
Ounas honorera ceux qui sont en toi.
« Agréable est celui qui est pur en moi. »
(dit le champ)

Fragment 305

472 : Les mots à dire :
« L’échelle est attachée par Râ devant Osiris.
L’échelle est attachée par Horus devant son père Osiris, lorsqu’il va vers son âme.
L’un d’eux est de ce côté,
l’un d’eux est de ce côté,
pendant qu’Ounas est entre eux.
473 : Êtes-vous donc un dieu dont les lieux sont purs ?
Il vient d’un lieu pur !
Tiens-toi debout Ounas, dit Horus.
Assieds-toi Ounas, dit Seth.
Prends ce bras, dit Râ.
474 : L’esprit appartient au ciel, le corps à la terre.
Ce que les hommes reçoivent lorsqu’ils sont enterrés, c’est mille pains, mille bières de la table d’offrandes de Khentimentiu.
475 : Si l’héritier est pauvre, n’ayant pas d’écriture, Ounas écrira avec son grand doigt, il n’écrira pas avec son petit doigt. »

Fragment 306

476 : Les mots à dire :
« Qu’il est beau à voir, qu’il est bon à voir, qu’ils le disent, qu’ils le disent, qu’ils le disent aux dieux, que ce dieu monte au ciel, qu’il monte au ciel !
477 : tandis que son pouvoir est sur lui, la peur des deux côtés, son pouvoir magique devant ses jambes.
Geb a agi envers lui comme il l’a fait envers.
478 : Ils viennent vers lui, les dieux Pe, Nekhen, les dieux du ciel, les dieux de la terre.
Ils élèvent l’Ounas sur leurs bras.
479 : et tu montes, Ounas, vers le ciel, et tu y montes au nom de son échelle.
Que le ciel soit donné à Ounas, que la terre soit donnée à Ounas, ainsi parle Atoum.
480 : Celui qui en a parlé à Atoum est Geb.
Les demeures d’Horus, les demeures d’Horus, les demeures de Seth, les Champs de joncs, vous honorent en cela de votre nom de Duau, comme Soped qui réside sous son arbre.
481 : Vous a-t-il tué après que son coeur lui ait dit que vous deviez mourir à travers lui ?
Voici, tu es né contre lui comme le Taureau des taureaux sauvages, qui sont restés après le combat.
Il reste, il reste,
le taureau qui est resté,
et vous resterez aussi,
Ounas, à leur tête, à la tête des esprits pour toujours ! »

Fragment 307

482 : Les mots à dire :
« Un Héliopolite est en Ounas, ô Dieu.
Ton Héliopolite est en Ounas, ô Dieu.
Un Héliopolite est en Ounas, ô Râ.
Votre Héliopolite est en Ounas, ô Râ.
La mère d’Ounas est une Héliopolite.
Le père d’Ounas est un Héliopolite.
483 : Ounas lui-même est un Héliopolite,
né à Héliopolis quand Râ régnait sur les Deux Ennéades,
quand Néfertoum régnait sur les êtres humains.
C’est celui qui n’a pas d’autre choix, l’héritier de son père Geb.
484 : Tout dieu qui tendrait son bras (contre lui) quand le visage de l’Ounas se tourne vers toi pour te louer et t’appeler à cause de la personne d’Ounas, O Dieu,
à cause de son nez,
Ô Dieu, il n’aura pas de pain,
il n’aura pas de gâteau parmi ses frères les dieux,
485 : il n’enverra pas d’envoi, il ne couvrira pas dans son ornière parmi ses frères, les dieux.
Les portes de la barque de nuit ne lui seront pas ouvertes,
les portes de la barque du matin ne doivent pas lui être ouvertes.
Son discours ne devrait pas être jugé comme celui d’une personne dans sa ville.
Les portes du lieu de l’Annihilation ne doivent pas lui être ouvertes.
486 : L’Ounas vient à vous.
Ounas est un taureau sauvage de la prairie, le taureau à grosse tête, qui vient d’Héliopolis.
Ounas vient à vous, le taureau sauvage des prairies.
C’est Ounas, celui qui te met au monde, qui te met au monde sans cesse au monde. »

Fragment 308

487 : Les mots à dire :
« Salut à toi, Horus dans les sites d’Horus !
Salut à toi, Seth dans les sites de Seth !
Salut à toi, Dieu roseau dans les champs de joncs !
488 : Salut à vous, les Deux Harmonieux, filles des quatre dieux qui êtes à la tête du Grand Palais, vous qui êtes sorties à la voix de Ounas, nues !
489 : Ounas t’a vu, comme Horus a vu Isis.
Ounas t’a vu comme Neheb-kau a vu Serqet.
Ounas t’a vu comme Sobek a vu Neith.
Ounas t’a vu comme Seth a vu les Deux Harmonieux. »

Fragment 309

490 : Les mots à dire :
« Ounas est le fléau des dieux,
qui est derrière le palais de Râ,
née de la déesse Volonté-des-dieux, Celle-qui-est-à-la-proue-de-la-barque-de-Râ.
Ounas est assis devant lui,
491 : Ounas ouvre sa poitrine,
Il descellera ses décrets,
Ounas scelle ses rouleaux de livres,
Ounas envoie ses messagers qui ne se fatiguent pas.
« Ounas fait ce qu’il dit à l’Ounas. »

Fragment 310

492 : Les mots à dire :
« Si Ounas est ensorcelé, Atoum sera ensorcelé.
Si Ounas s’y oppose, Atoum s’y opposera.
Si Ounas est battu, Atoum sera battu.
Si Ounas est entravé sur cette voie, Atoum sera entravé.
493 : Ounas est Horus, Ounas est venu après son père, Ounas est venu après Osiris.
Ô Face-à-face, amenez ceci à Ounas !
Quelle barque dois-je apporter à Ounas ?
Amenez à Ounas celui qui s’envole, qui s’allume. »

Fragment 311

495 : Les mots à dire :
« Voyez Ounas, O Râ, reconnaissez Ounas, Râ !
C’est l’un d’entre eux qui te connaît, il sait !
Quand son seigneur sortira, il n’oubliera pas l’offrande qu’il a faite,
496 : pour que celle qui se verrouille quand elle se verrouille puisse ouvrir les portes de l’Horizon pour la sortie de la barque du matin.
Je connais l’Entrée du Pavillon au milieu du promontoir du Gardien dont vous sortez et
497 : la descente dans la barque de nuit.
Silence donc, Ounas, ordonnez-lui,
ordonnez-lui de prononcer les mots quatre fois l’un après l’autre à ces gens rugissants qui sont derrière vous,
qui voient avec deux visages, qui parlent dans un rugissement,
498 : ce qui est mauvais pour ceux qui doivent être malheureux, pour ceux qu’ils veulent anéantir,
afin qu’ils ne mettent pas leur bras sur le chemin d’Ounas quand Ounas se tourne vers vous son visage,
quand Ounas viendra vers vous,
499 : comme celui qui vous dit votre nom de Grand Déluge qui est sorti de la Grande,
Que Ounas ne soit pas aveugle quand tu le mets dans les ténèbres.
Qu’il ne soit pas sourd pour ne entendre ta voix.
500 : Puissiez-vous emmener Ounas avec vous, avec vous, avec vous,
celui qui chasse la tempête pour vous, qui chasse les nuages pour vous, qui brise la prière pour vous.
Ounas vous fera adoration après adoration.
Ounas vous fera louange après louange.
« Puissiez-vous mettre l’Ounas sur la déesse vautour. »

Fragment 312

501 : Les mots à dire :
« Que le pain s’envole !
Que le pain continue à voler jusqu’aux sept Maisons de la Couronne Rouge ! »

Texte des pyramides, Pyramide d’Ounas, Chambre sarcophage, Antichambre, mur Nord, d’après traduction anonyme d’après Faulkner, Piankoff et Speeler

Pyramide d’Ounas 7

unas7.jpg

ANTICHAMBRE
Mur sud (d’ouest en est)

Fragment 260 (suite du mur ouest)

« …qui jubilent devant la force de leurs pères.
Il veut être justifié dans ce qu’il a fait lui-même.
317 : Ounas, le petit orphelin, a fait son droit avec sa sœur.
Les Deux Vérités ont jugé, alors que Shou était témoin.
Les Deux Vérités ont décrété que les trônes de Geb devraient venir à lui et qu’il devrait s’élever à ce qu’il voulait.
318 : Rassembler ses membres, qui doivent être secrets.
Il rejoint ceux qui sont à Nwn, il laisse son testament à Héliopolis.
Voici ! Ounas sort ce jour-là sous la vraie forme d’un esprit vivant de sorte qu’Ounas interrompt le combat,
319 : afin qu’il punisse la querelle.
Ounas sort, le gardien de Maat,
il l’apporte tant qu’il est avec lui.
Ceux qui étaient très en colère se retournent contre lui,
ceux qui étaient dans Nwn lui transfèrent la vie.
320 : Le refuge de l’Ounas est dans son Œil, la protection de l’Ounas est dans son Œil,
La force victorieuse d’Ounas est dans son Œil, la puissance d’Ounas dans son Œil.
321 : Ô dieux du Sud, du Nord, de l’Ouest et de l’Est,
Honorez Ounas, craignez-le, car il était assis dans la tente en cuir des Deux Cours.
Le Rouge (uraeus), le serpent djenenen, aurait pu vous brûler, car il frappe vos cœurs.
322 : Vous qui venez à Ounas comme adversaires, venez à lui comme amis, venez à lui !
Ounas est l’identité de son père,
c’est le germe de sa mère.
323 : L’abomination d’Ounas est de se promener dans les ténèbres, afin qu’il ne voie pas, la tête en bas.
Ounas sort ce jour-là et amène Maât qui est avec lui.
L’Ounas ne sera pas donné à votre flamme, dieux. »

Fragment 261

324 : Les mots à dire :
« Ounas est un lanceur de cœur, le fils du cœur de Shou, répand une terrible lumière qui s’étend sur tout le pays.
Ounas est celui qui brûle devant le vent jusqu’aux limites du ciel, jusqu’aux limites de la terre, dès que les mains de la foudre sont vidées de Ounas.
325 : Ounas traverse l’air (Shu) et passe au-dessus de la terre (Aker).
Il embrasse la couronne rouge comme un être lancé par un dieu.
Ceux qui sont dans l’arbre couronnent lui ouvrent leurs bras.
Ounas se tient du côté est de la voûte du ciel et ce qui monte sur la route (du ciel) lui est apporté.
C’est Ounas, le message de la Tempête.

Fragment 262

327 : Les mots à dire : « N’ignorez pas Ounas, ô Dieu, vous le connaissez car il vous connaît, il vous connaît.
328 : N’ignorez pas Ounas, O Râ, vous le connaissez, car il vous connaît (aussi).
N’Ignorez pas Ounas, O Râ, il faut vous dire « Le Plus Grand des Annihilés ».
329 : N’ignore pas Ounas, ô Thot, tu le connais car il te connaît.
N’Ignorez pas Ounas, ô Thot, il vous est dit’Celui qui est en paix’.
330 : N’ignore pas Ounas, Horus Soped, tu le connais parce qu’il te connaît.
N’Ignorez pas Ounas, ô Horus Soped, c’est à vous qu’il faut le dire : « La malheureuse ! »
331 : N’ignorez pas Ounas, vous qui êtes dans le Duat. Tu le connais parce qu’il te connaît.
N’ignorez pas Ounas, vous qui êtes dans le Duat, il faut vous le dire : « Celui qui se réveille en bonne santé. »
332 : N’ignore pas Ounas, ô Taureau du Ciel, tu le connais parce qu’il te connaît.
N’Ignorez pas Ounas, ô Taureau du Ciel.
333. C’est à vous de le dire : « Cette étoile ».
Tu vois, Ounas vient, Ounas vient, Ounas vient ! Tu vois, l’Ounas est monté ! Ounas, cependant, ne vient pas tout seul.
C’est une ambassade qui lui est venue en aide.
334. Ounas est passé par l’endroit dangereux.
La fureur du Grand Lac l’évita.
Son prix n’est pas pris dans la grande barque.
Le Sanctuaire des Grands n’a pas pu l’éloigner de la route des étoiles.
335 : Voyez donc, Ounas a atteint le sommet du Ciel !
Il s’est vu dans la barque de nuit.
C’est Ounas qui a ramé.
Il a reconnu son uraeus gonflé dans la barque du matin.
C’est Ounas qui l’a renfloué.
336 : Le Peuple de la Lumière témoigne pour lui.
Les averses sacrées du ciel s’emparèrent de lui.
Ils ont laissé Ounas monter jusqu’à Râ. »

Fragment 263

337. Les mots à dire :
« Les deux Flotteurs en roseau du ciel sont couchés pour Râ, afin qu’il puisse traverser vers l’Horizon.
Les deux Flotteurs des roseaux du ciel sont couchés pour Horakhty, afin que Horakhty puisse traverser sur eux vers Râ.
Les deux Flotteurs en roseau du ciel sont couchés pour Ounas, afin qu’il puisse traverser sur eux vers Horakhty, vers Râ.
338 : Il est agréable pour Ounas d’être avec son ka et il vit avec son ka.
Sa tunique de panthère est sur lui, son sceptre d’ames est sur son bras, son sceptre aba dans sa main.
339 : Ceux qui vont vers eux, et ils lui apportent ces quatre esprits,
les plus vieux, à la tête des bouclés qui se tiennent à l’est du ciel,
qui s’appuient sur leurs sceptres dam
340 : afin que (ces quatre esprits) disent à Râ, le beau nom d’Ounas, et annoncent Ounas à Neheb-kau,
afin que l’entrée de Ounas soit saluée.
Les champs de joncs sont remplis d’eau pour permettre à Ounas de traverser le cours d’eau sinueux.
341 : Ounas traversera une traversée vers l’est de l’Horizon Akhet.
Ounas traversera une traversée vers l’est du ciel.
Sa sœur est Sothis, le Duat lui a donné naissance.

Fragment 267

364 : Les mots à dire :
« Ton cœur t’appartient, Osiris, tes deux pieds t’appartiennent,
O Osiris, ton bras t’appartient,
O Osiris, le cœur de l’Ounas lui appartient, lui-même, ses deux pieds lui appartiennent, lui-même,
ses bras lui appartiennent, à lui, à lui-même.
365 : La terre est battue en marches pour lui vers le ciel,
afin qu’il puisse monter dessus vers le ciel,
et il s’élève sur la fumée de la grande fumigation.
366 : Il s’envole, Ounas, comme une oie des Apd, il s’élève comme un scarabée,
il s’envole comme une oie des Apd, il s’envole comme un scarabée sur le trône vide qui est dans votre bateau, O Râ.
367 : Lève-toi, va-t’en, toi qui ne connais pas le buisson des joncs, afin qu’Ounas s’assoie sur ton siège, et qu’il rame dans le ciel dans ta barque, ô Râ.
368 : Ounas pousse de la terre dans ta barque, ô Râ, quand tu sors de l’horizon de l’Horizon Akhet.
Il a son sceptre en main comme celui qui navigue sur votre bateau, ô Râ.
369 : Vous approchez du ciel, vous êtes loin de la terre, loin de votre femme et de la tunique. »

Fragment 268

370 : Les mots à dire :
« Ounas se lave lui-même, Râ apparaît,
la Grande Ennéade brille, l’Ombite (Seth) est haut comme souverain de l’autel sud.
371. Ounas ravit l’humanité comme son propre membre.
Ounas saisit la Couronne blanche des Deux Ennéades.
Isis s’occupe de lui, Nephtys l’allaite,
372 : Horus le prend à ses côtés, il purifie Ounas dans le lac Chacal,
il nettoie le ka de Ounas dans le lac de l’Aurore,
il frotte la chair de la Ka de Ounas aussi bien que la sienne,
avec ce qui est à côté de Râ dans l’horizon de l’Akhert, avec ce qu’il Râ reçoit.
373 : quand les Deux Terres (Egypte) sont éclairées et qu’il ouvre la face des dieux.
Il emmène le ka de Ounas ainsi que lui-même au Grand Palais,
après que les tribunaux ont été faits par lui et que le fil a été attaché pour lui.
374 : Alors Ounas est conduit aux Impérissables (Circumpolaires),
il traverse vers les Champs de Joncs,
ceux qui sont dans la rangée Horizon pour lui,
ceux qui se trouvent dans la région du ciel le transmettent.
375 : Excellent est Ounas étant excellent, ses bras ne lui font pas défaut.
Tout d’abord, Ounas est le plus important,
son Ka vient à lui. »

Fragment 269

376 : Les mots à dire :
« Le feu est allumé, le feu brille,
l’encens est placé sur le feu, l’encens brille.
Ton odeur vient à Ounas, ô encens !
L’odeur de l’Ounas vient à toi, ô encens !
377 : Votre odeur vient à Ounas, ô dieux !
L’odeur de l’Ounas vient à vous, ô dieux !
Que l’Ounas soit avec vous, ô dieux !
Que vous soyez avec Ounas, ô dieux !
Que Ounas vive avec vous, ô dieux !
Que vous viviez avec Ounas, ô dieux !
378 : Que Ounas vous aime, ô Dieux !
Aimez-le, ô Dieux !
Le paq-pellet vient, le pAD-pellet vient,
qui sortent du genou d’Horus.
379 : Ils viennent ceux qui se sont levés.
Ils viennent, ceux qui se sont levés.
Ils viennent ceux qui ont élevé.
Ils viennent ceux qui ont élevé.
Horus grimpe sur les genoux d’Isis.
Ounas monte sur les genoux de Nephtys.
380 : Le père de l’Ounas, Atoum, saisit le bras de l’Ounas
et il assigne Ounas à ces dieux qui sont rapides et intelligents,
les Étoiles Impérissables (Circumpolaires).
381 : Mère d’Ounas, Ipy, donne à Ounas ton sein,
afin que Ounas puisse le faire passer sur sa bouche,
qu’il puisse sucer ton lait blanc, clair et sucré.
382 : Cette terre dans laquelle va l’Ounas,
il n’y aura pas soif,
il n’y aura pas faim, pour l’éternité. »

Fragment 270

383 : Les mots à dire :
« Réveille-toi en paix, tu as un visage derrière toi ;
en paix, Toi-qui-regarde-derrière ;
en paix, Passeur du ciel ;
en paix, Passeur de Nout ;
en paix, Passeur des Dieux, en paix.
384 : Ounas vient à vous pour que vous puissiez le transporter dans cette barque dans lequel vous transportez les dieux.
385 : Ounas vient à ses côtés comme un dieu qui vient à ses côtés.
Ounas vient à son côté comme un dieu qui vient à son côté.
386 : Il n’y a pas d’accusateur vivant contre Ounas,
il n’y a pas d’accusateur mort contre l’Ounas,
il n’y a pas d’accusateur à propos d’une oie contre l’Ounas,
il n’y a pas d’accusateur à propos d’un taureau contre Ounas.
387 : Si vous ne prenez pas la barque Ounas, il sautera et se placera sur l’aile de Thot.
C’est lui qui le transportera de l’autre côté. »

Fragment 271

388 : Les mots à dire :
« Ounas est celui qui a fait que la terre soit sous l’eau, après qu’il soit sorti du lac.
C’est Ounas qui a arraché le papyrus.
Ounas est celui qui a satisfait les Deux Terres.
Ounas est celui qui a uni les Deux Terres.
Ounas est celui qui s’unira à sa mère, la Grande Vache sauvage.
389 : Mère d’Ounas, Vache Sauvage et sa femme, qui est sur la colline herbeuse,
qui (en tant que femme ou vautour) est sur le Mont de l’oiseau !
Ils tiennent bon, les deux piliers Djed, les marches cassées descendent.
390 : Ounas monte sur l’échelle que son père Râ lui a faite.
Horus et Seth s’emparent du bras d’Ounas et l’emmènent dans la région de Duat.
391 : Horus à qui un clin d’œil a été fait :
Méfiez-vous de celui à qui l’ordre a été donné ! »
Seth à qui il a été ordonné :
« Méfie-toi de celui à qui on a fait un clin d’œil ! »
Le visage du dieu s’ouvre pour Ounas et Ounas s’assoit sur le Grand Siège à côté du Dieu. »

Fragment 272

392 : Les mots à dire :
« Ô hauteur qui n’a pas encore été atteinte,
Porte de Nun, Ounas vient à vous !
Que cette porte lui soit ouverte !
« Ounas le petit est là ? »
« L’Ounas est à la tête des serviteurs de Râ,
L’Ounas n’est pas à la tête des dieux qui créent des problèmes ! »

Texte des pyramides, Pyramide d’Ounas, Chambre sarcophage, Antichambre, mur Sud, d’après traduction anonyme d’après Faulkner, Piankoff et Speeler

Pyramide d’Ounas 6

unas3-2.jpg

ANTICHAMBRE
Pignon ouest (du nord au sud)

Fragment 247

« 257 : Les mots à dire :
« Votre fils Horus a fait cela pour vous.
Les Grands tremblent quand ils ont vu le couteau qui est dans votre main, quand vous sortez du Duat.
258 : Salut à toi, le sage !
Geb t’a créé, l’Ennéade t’a donné naissance.
Horus est satisfait de son père,
Atoum est satisfait de ses années.
Les dieux de l’Orient et de l’Occident se satisfont de ce grand événement qui s’est déroulé dans les bras de Celui-qui-donne-la-naissance-au-dieu (Nout).
259 : Ounas là-bas ! O Ounas, vois !
Ounas là-bas ! O Ounas, regarde !
Ounas là-bas ! Ô Ounas, écoute !
Ounas là-bas ! Ô Ounas, sois là !
Ounas là-bas ! Ô Ounas, lève-toi de ton côté !
Fais ce que je te dis, toi qui déteste le sommeil, toi qui es fatigué !
Lève-toi, toi qui es à Nedit !
Votre bon pain est fait à Buto.
Recevez votre pouvoir dans Héliopolis !
261 : C’est à Horus qu’il a été ordonné de le faire pour son père.
Pour le seigneur de la tempête, la colère est interdite quand il te porte.
C’est lui qui portera Atoum ».

Fragment 248

262 : Les mots à dire :
« Ounas est un grand.
Ounas sortit entre les cuisses de la Divine Ennéade.
Ounas a été conçu par Sekhmet ;
C’est Shesemtet, l’ornement de pagne, qui a donné naissance à Ounas comme à une étoile brillante, qui fournit pour la route de Re chaque jour.
Ounas est venu sur son trône qui est terminé, les Deux Déesse (qui protègent la Haute et la Basse Egypte), et Ounas apparaît comme une étoile. »

Fragment 249

264 : Les mots à dire :
« Ô vous deux, Lutteurs,
dis au Noble en ce nom :
Ounas vient de cette plante qui est sortie de terre.
Sa main est nettoyée par celui qui a préparé son siège.
265 : Ounas est cette fleur au nez du Grand Puissant.
Ounas est sorti de l’Ile de Feu, après y avoir placé la Vérité à la place du Faux.
Ounas est le gardien de l’eau qui veille sur les Uraei cette nuit-là du Grand Déluge qui sort du Grand (ciel).
266 : Ounas apparaît comme Néfertoum, le lotus au nez de Râ, comme il sort chaque jour de l’horizon, et à la vue duquel les dieux se purifient. »

Fragment 250

267 : Les mots à dire :
« Ounas est celui qui est au-dessus de son ka,
qui unit les cœurs de l’Unique sur la Sagesse,
le grand qui est en possession du Livre Divin,
la sagesse à la droite de Râ.
268 : Ô toi, libère quelqu’un de la main d’Ounas !
Ounas dit ce qu’il y a dans le coeur de Celle-qui-est-grande (Nout) sur le chatoiement du vêtement rouge.
C’est Ounas, c’est Ounas, la Sagesse à droite de Râ,
au plus profond du cœur, celui qui est le chef de la caverne. »

Fragment 251

269 : Les mots à dire :
« Ô toi qui es mis en place au fil des heures,
vous qui passez devant Râ,
Préparez le chemin d’Ounas afin qu’Ounas passe à travers la garde aux visages terribles.
270 : Ounas est sur le chemin de son trône, devant des sièges, derrière le dieu à qui une tête a été rendue (Osiris), ornée de la corne pointue et forte d’une antilope, qui porte un couteau tranchant qui tranche la gorge.
La corne est l’expulseur de la douleur devant le Taureau, celui qui châtie ceux qui sont dans les ténèbres, la corne forte de l’antilope derrière le Grand dieu.
271 : L’Ounas a vaincu ceux qui devaient être punis,
L’Ounas a écrasé leurs fronts.
Le bras d’Ounas ne sera pas opposé à l’horizon. »

Fragment 252

272 : Les mots à dire :
« Levez la tête, dieux qui êtes dans le Duat !
Ounas est venu, afin que vous le voyiez devenir un grand dieu.
Introduisez Ounas avec des vêtements tremblants,
Ounas qui vous a tous honorés quand il a donné des ordres aux hommes !
Ounas désormais juge ceux qui vivent dans le pays de Râ.
Ounas s’adresse à cette Terre Pure après y avoir pris place,
avec Lui qui sépara les deux Dieux (Thot).
274 : Ounas est puissant par rapport à lui.
Ounas lève son sceptre Ams quand il a l’intention de refuser l’admission à Ounas.
Ounas est assis avec les rameurs de l’écorce de Râ.
Ounas ordonne le bien et il l’exécute.
Ounas est le Grand Dieu. »

Fragment 253

275 : Les mots à dire :
« Il est purifié celui qui s’est purifié lui-même dans les Champs de Joncs.
Râ s’est purifié dans les Champs de Rushes.
Il est purifié, celui qui s’est purifié lui-même dans les Champs de Joncs.
Ounas s’est purifié dans les champs de joncs.
La main d’Ounas est dans la main de Râ.
Nout, prends sa main !
Shu, soulève-le ! Shu, soulève-le ! »

Unas8.jpg

ANTICHAMBRE
Mur ouest (du nord au sud)

Fragment 254

276 : Les mots à dire :
« Le Grand fulmine le taureau de Nekhen (Hierakonpolis).
La chaleur du souffle de feu est contre vous,
toi qui es près du sanctuaire !
Ô Grand Dieu dont le nom est inconnu, apportez un repas de l’Unique Seigneur.
Ô Seigneur de l’Horizon, faites place à Ounas.
Si vous n’arrivez pas à faire de la place pour Ounas, Ounas prononcera une malédiction contre son père Geb :
la terre ne parlera plus ;
Geb ne pourra pas se défendre.
Celui qu’Ounas trouve sur son chemin, il le mangera en morceaux.
Le pélican annonce, le pélican de l’Énnéade sort.
Le Grand se lève. Les Énnéades parlent : la terre sera endiguée.
279 : Les deux flancs de la montagne (des deux côtés de la vallée du Nil) seront unies.
Les deux rives de la rivière seront jointes.
Les routes seront cachées aux passants.
Les marches seront annihilées pour ceux qui montent.
Serrez la corde de la barque, prenez le chemin des cieux !
Frappez la balle sur la prairie de Hapi (Apis) !
280 : Ha ! Tes champs sont effrayés, ô étoile,
devant le pilier des étoiles,
quand ils auront vu le pilier du Kenset (un pays), le Taureau du Ciel.
Comme le berger des taureaux est émerveillé devant lui !
281 : Ha ! peur, tremblez, vous les méchants, devant la tempête du ciel !
Il a ouvert la terre avec ce qu’il savait le jour où il avait l’intention de venir,
282 : ainsi dit-il, le Riche- dans-la-courte-terre, Celui-qui-vit-dans-le-Duat.
« Elle vient te rencontrer, la belle déesse de l’Ouest, pour te rencontrer avec ses belles boucles ! »
Elle dit : « Celui qui vient, celui que j’ai enfanté,
283 : dont la corne brille, le pilier (bien) oint, le Taureau du Ciel.
Votre forme est exaltée. Passez en paix ! »
284 : « Je vous ai préservés », ainsi parle le Bel Ouest (Déesse), à Ounas.
« Allez, naviguez vers le Champ des Offrandes, afin d’amener à Lui sur son arbuste »,
285 : c’est ce qu’il dit à la tête de ses habitations. « Vous tombez en morceaux sur le sol à votre épaisseur, jusqu’à votre milieu, jusqu’à votre étirement.
Tu vois le soleil dans ses liens et tu loues le soleil à sa sortie de ses liens avec la Grande Protection, Lui dans son tissu rouge (linceul).
286 : Le Seigneur de la paix te donne ton bras.
Ô vous les guenons qui coupez les têtes, laissez passer Ounas en paix près de vous.
Il a attaché sa tête à son cou alors que son cou est établi sur sa croupe, car son nom est Celui-avec-la-tête-attachée, quand il y a attaché la tête du taureau Apis, le jour de la capture du taureau.
287 : Ceux à qui Ounas a permis de se nourrir de leur boisson, ils puisent dans leur trop-plein.
Qu’Ounas y soit honoré par ceux qui le voient.
288 : La Prière-Serpent est sur son sceptre, le TefNout d’Ounas, celle qui soutient Shou, elle fait son siège large à Busiris, à Mendes, dans la nécropole d’Héliopolis.
Elle érige ses deux supports devant le Grand.
289 : Elle creuse une piscine pour Ounas dans les Champs de Joncs, elle établit son domaine dans les Champs d’Offrandes.
Ounas juge dans le Grand Déluge qui est entre les Lutteurs,
290 : car sa force est la force de l’Oeil de Tebi (le dieu du soleil), sa force est la force de l’oeil de Tebi.
Ounas s’est libéré de ceux qui ont fait cela contre lui, qui ont violé son repas.
291 : quand il était là, qui a violé son repas du soir quand il était là,
qui lui a arraché le souffle de son nez et a mis fin à la période de sa vie.
Ounas est victorieusement plus fort qu’eux, apparaissant (encore) sur sa rive.
292 : Les coeurs (de ses ennemis) tombent entre ses doigts,
leurs intestins sont pour les habitants du ciel,
leur rouge (le sang) pour ceux de la terre,
leur héritage est d’être pauvres,
leurs maisons ont pris feu,
leur propriété est au Nil supérieur.
293 : Que le cœur de l’Ounas soit heureux (doux), que le cœur de l’Ounas soit heureux (doux).
Ounas est l’Unique, le Taureau du Ciel.
Il a exterminé ceux qui ont fait cela contre lui,
il a annihilé leur progéniture sur terre.
294 : Ce qui est devant son trône,
ce qu’il va saisir, ce qu’il va exalter, Shu lui a donné en présence de Seth. »

Fragment 255

295 : Les mots à dire :
« L’horizon fulmine avant Horus d’Hierakonpolis.
– un repas pour les Seigneurs –
L’horizon fulmine devant Horus d’Hierakonpolis.
La chaleur de son souffle ardent est contre vous qui entourez le sanctuaire (du Dieu Soleil).
Sa chaleur empoisonnée est contre vous qui portez le Grand.
296 : L’horizon fulmine devant Horus d’Hierakonpolis.
Un repas pour les seigneurs.
Ô, l’Affreux, dont l’essence est laide, dont la forme est laide.
297 : éloignez-vous de votre siège, déposez sur le sol votre dignité pour Ounas.
Si vous ne sortez pas de votre siège et ne vous allongez pas sur le sol, votre dignité pour Ounas,
Ounas viendra avec un visage comme celui-ci,
le Seigneur du casque au lion (le dieu de la force d’attaque),
qui est devenu puissant à cause d’une blessure à l’œil.
298 : Alors il t’encerclera causant le feu de son Œil,
au point qu’il envoie une tempête contre ceux qui ont fait le mal, au point qu’il jaillit parmi les premiers.
299 : Il enlèvera les armes de Shou sous Nout.
Ounas posera alors son bras sur cette (dernière) protection sur laquelle vous vous appuyez.
300 : Le Grand se lève alors dans son sanctuaire.
« Ounas après qu’il se soit emparé et qu’il ait pris possession. »

Fragment 256

301 : Les mots à dire :
« Ounas a hérité de Geb,
Ounas a hérité de Geb !
Il a hérité d’Atoum,
sur le trône d’Horus l’Ancien (smsw).
Son Œil est dans sa force,
c’est la protection qui a été faite contre lui.
302 : La chaleur du feu de l’uraeus est comme Renenoutet, qui est sur lui.
Ounas a mis sa peur dans leur cœur en faisant un massacre parmi eux.
303 : Les dieux ont vu, tandis qu’ils se déshabillaient.
Ils se prosternent devant l’Ounas tout en louant :
« Ramez-le, ô sa mère, remorquez-le, ô son lieu de naissance.
Horus, lâche la corde ! »

Fragment 257

304 : Les mots à dire :
« L’excitation au paradis ! « Nous voyons quelque chose de nouveau ! » disent les dieux de Temps Primordiaux.
O Énnéade, un nouvel Horus est au soleil,
les Seigneurs des formes le servent, les Deux Enneades entières se tournent pour lui,
305 : alors qu’il est assis sur le siège du Seigneur de tous.
Ounas prend le ciel, il fend ses cuivres, Ounas est conduit sur les chemins du Devenir Un.
306 : Ounas va en paix, vivant en Occident,
et les habitants du Duat le servent.
Ounas brille à nouveau dans l’Est,
Celui qui sépare les querelles (Thot) vient à lui, en s’inclinant.
« Servez Ounas, dieux, il est plus vieux que le Grand », dit-il.
« Il a pris sa place ! ».
307 : Ounas prend, l’éternité lui est apportée, est placée à ses pieds.
Jubilation pour Ounas, il a pris l’Horizon ! »

Fragment 258

308 : Les mots à dire :
« Osiris est Ounas dans une tempête de poussière.
Son horreur, c’est la terre,
Ounas n’entre pas dans Geb pour être annihilé,
afin qu’il puisse dormir dans sa maison sur terre,
que ses os soient brisés !
Ses blessures sont effacées.
Il s’est purifié avec l’Oeil d’Horus.
Ses blessures sont effacées par les deux cerfs-volants féminins d’Osiris.
Ounas s’est libéré de la décharge (de ses blessures) à Kus dans la terre.
309 : C’est sa sœur, la dame de Pe, qui l’a pleuré.
Ounas va au paradis !
Ounas va au ciel avec le vent, avec le vent !
Il ne sera pas gêné, il n’y a personne qui pourrait le gêner.
Il n’y aura pas de session en son nom dans l’assemblée du dieu.
Ounas est seul, l’aîné des dieux.
310 : Son gâteau arrive en même temps que celui de Râ.
Son grand repas d’offrande vient de Nwn. Ounas est celui qui revient.
Il va et vient avec Râ.
Il visite ses maisons.
311 : Ounas distribue, il ravit, il punit et efface les blessures.
Ounas passe la journée, il passe la nuit pendant qu’il pacifie les Deux à Hermopolis.
Son pied n’est pas gêné, son cœur n’est pas contre. »

Fragment 260

316 : Les mots à dire :
« O Geb, Taureau de Nout, Horus est Ounas, l’héritier de son père.
Ounas est celui qui est allé et est revenu, le quatrième de ces quatre dieux qui ont apporté l’eau, qui ont fait une purification, … »

Texte des pyramides, Pyramide d’Ounas, Chambre sarcophage, Antichambre, pignon et mur Ouest, d’après traduction anonyme d’après Faulkner, Piankoff et Speeler

Pyramide d’Ounas 5

unas 5.jpg

PASSAGE À LA CHAMBRE SARCOPHAGE
Mur nord (d’ouest en est)

Fragment 199

« 115 : Ô Osiris Ounas, tourne-toi vers ton pain, reçois-le de ma main !
À dire quatre fois :
« Que l’Oeil d’Horus] fleurisse pour toi !
Offrande divine détournée : pain, gâteau, liquide. »

Fragment 32

22 : C’est ta libation, Osiris.
C’est ta libation, ô Ounas,
Venant de ton fils, venant d’Horus.
Je suis venu, je t’apporte l’Oeil d’Horus, afin que ton cœur en soit rafraîchi ;
Je te l’apporte pour te porter, pour être sous tes semelles.
23 : Prends le flux qui sort de toi, afin que ton coeur ne s’en lasse pas !
À dire quatre fois :
« Prends ! La voix s’est fait entendre pour toi.
Présentation d’une libation. »

Fragment 23

16 : Osiris, prends tous ceux qui haïssent Ounas,
qui dit le mal contre son nom !
Ô Thot, allez, attrapez-le pour Osiris !
Amène celui qui parle contre le nom de l’Ounas, mets-le dans ta main.
À dire quatre fois :
« Ne vous séparez pas de lui, veillez à ne pas vous en séparer ! »
Une libation.

Fragment 25

17 : Celui qui va avec son Ka !
Horus va avec son Ka,
Seth va avec son Ka.
Thoth va avec son Ka,
Le dieu va avec son Ka,
Osiris va avec son Ka,
Il a deux yeux qui vont avec son Ka.
Tu vas aussi avec ton Ka.
Ô Ounas, le bras de ton Ka est devant toi.
Ô Ounas, le bras de ton Ka est derrière toi.
Ô Ounas, la jambe de ton Ka est devant toi.
Ô Ounas, la jambe de ta Ka est derrière toi.
Osiris Ounas, je te donne l’Oeil d’Horus,
afin que ton visage en soit orné,
afin que le parfum de l’Oeil d’Horus se répande vers vous !

Fragment 200

116 : Salutation, encens !
Salutation, frère divin !
Salutation, celui qui est dans la chair d’Horus !
Grand père, propage ton nom !
Ton odeur est pour Ounas, ton parfum est pour Ounas !
Oeil d’Horus, sois haut, sois grand pour Ounas !
Encens.

unas5-2.jpg

PASSAGE À LA CHAMBRE SARCOPHAGE
Mur sud (d’ouest en est)

Fragment 244

249 : C’est ici l’Oeil d’Horus, mets-le dans ta main pour que tu sois sûr de la victoire et qu’il te craigne.
Bris de deux bocaux rouges.

Fragment 245

250 : Ounas vient à toi, ô Nout,
Ounas vient à toi, ô Nout !
Il a jeté son père sur terre,
il a laissé un Horus derrière lui.
Ses deux ailes ont grandi comme celles d’un faucon,
les deux plumes d’un faucon sacré.
Son âme l’a amené ici,
ses pouvoirs magiques l’ont orné.
251 : Que tu ouvres ta place au ciel parmi les étoiles du ciel !
Tu es l’unique étoile, le camarade de Hu.
Que tu regardes Osiris de haut, quand il donne des ordres aux esprits !
Tu te tiens là haut, loin de lui.
Tu n’es pas parmis eux, tu ne seras pas parmis eux.

Fragment 246

252 : Tu vois ! Ounas se tient au milieu de vous, deux cornes sont sur sa tête, deux taureaux sauvages, car vous êtes bien le bélier noir, fils d’un mouton noir, né d’un mouton brillant, allaité par quatre mères moutons.
253. Il vient contre toi, Horus aux yeux bleus. Méfiez-vous de l’Horus aux yeux rouges, dont la colère est mauvaise, dont on ne peut résister au pouvoir ! Ses messagers s’en vont, ses coureurs rapides courent, ils annoncent à celui qui lève son bras à l’Est,
254 : que l’Unique en toi s’en va, de qui le Dieu a dit :
« Il donnera des ordres à mes pères, les dieux ».
Les dieux se taisent devant toi, l’Ennéade a mis leurs mains devant leur bouche, devant celle en toi dont Dieu a dit :
« Il donnera des ordres à mes pères, les dieux ».
255 : Un pas vers les portes de l’horizon, et les portes de la région fraîche s’ouvrent.
Vous restez là, à régner sur eux comme Geb règne sur son Ennéade.
Ils entrent, ils détruisent le mal avec des sorts magiques,
ils sortent, leurs visages sont relevés.
256 : Ils te voient comme Min, qui règne sur les Deux Sanctuaires.
Il se tient debout, qui se tient derrière vous ;
Ton frère est derrière toi ;
Votre parent se tient derrière vous ;
Vous ne coulez pas, vous ne serez pas annihilé,
ton nom reste avec les hommes,
ton nom est né avec les dieux. »

Texte des pyramides, Pyramide d’Ounas, Chambre sarcophage, Passage, murs Nord et Sud, d’après traduction anonyme d’après Faulkner, Piankoff et Speeler

Pyramide d’Ounas 4

Unas4.jpg

CHAMBRE SARCOPHAGE
Mur nord – Premier registre (d’ouest en est)

Fragment 23

« 16 : Osiris, prends tous ceux qui haïssent Ounas,
– libation –
qui dit le mal contre son nom !
Thoth, vas-y, attrape-le pour Osiris !
Amenez celui qui dit le mal contre le nom d’Ounas, mettez-le dans votre main !
À dire quatre fois :
« Ne vous séparez pas de lui,
veille à ce que tu ne sois pas séparé de lui ».

Fragment 25

17 : Celui qui va avec son ka s’en va. Horus va avec son ka, Seth avec son ka. Thoth s’en va.
À dire quatre fois : « Il va avec son Ka !
Horus va avec son Ka,
Seth va avec son Ka,
Thoth va avec son Ka.
Le Dieu va avec son Ka,
Il a deux yeux qui vont avec son Ka,
Toi aussi, va avec ton Ka.
Ô Ounas, le bras de ton ka est devant toi.
Ô Ounas, le bras de ton ka est derrière toi.
Ô Ounas, la jambe de ton ka est devant toi.
Ô Ounas, la jambe de ton ka est derrière toi.
Osiris Ounas, je te donne l’Oeil d’Horus, afin que ton visage en soit paré, afin que le parfum de l’Oeil d’Horus se répande vers toi.

Fragment 32

22 : C’est ta libation, Osiris.
C’est ta libation, ô Ounas, à venir
Libération (et) de deux pastilles de natron –
de votre fils, venant d’Horus.
Je suis venu, je vous apporte l’Oeil d’Horus,
afin que ton cœur en soit rafraîchi.
Je te l’apporte pour te porter, pour être sous tes semelles.
23 : Prends le flux qui sort de toi,
afin que ton cœur ne se lasse pas de cela.
À dire quatre fois :
« Prends ! La voix s’est fait entendre pour toi. »

Fragment 34

26 : Ouvre la bouche, ô Ounas !
Natron du Sud, cinq pastilles d’El Kab.
Vous goûtez son goût devant les chapelles divines,
ce qu’Horus crache,
ce que Seth crache,
les deux Harmonieux.
À dire quatre fois :
« Vous vous purifiez avec le natron, avec les disciples d’Horus. »

Fragment 35

27 : Tu te purifies, Horus se purifie,
Tu te purifies, Seth se purifie,
natron du Nord, cinq pastilles de natron de Wadi
Tu te purifie, Thot se purifie,
Tu te purifie, le dieu se purifie,
Tu te rends aussi pur avec ce qu’il y a parmi eux,
et ta bouche est comme la bouche d’un veau de lait le jour de sa naissance

Fragment 36

28 : Tu te purifies, Horus se purifie,
Tu te purifies, Seth se purifie,
Tu te purifies toi-même
Natron, une pastille
Tu te purifie, Thot se purifie,
Tu te purifie, le dieu se purifie,
Tu te purifie, ton Ka se purifie,
Tu te purifie, vous purifiez, vous purifiez.
C’est ton propre moi qui te purifie parmi tes frères les dieux.
29 : Tu purifies ta bouche, tu purifies tous tes os, tu es paré de ce qui est à toi.
O Osiris, je te donne l’Oeil d’Horus pour que tu en ornes ton visage. Accrochez-vous à lui !

Fragment 37

30 : Ô Ounas, je t’affermis tes deux mâchoires séparées.
Un pain.

Fragment 38

Osiris Ounas, je t’ouvre la bouche !
Le métal divin du Sud et du Nord (herminette).

Fragment 39

31 : Ounas, prends l’Oeil d’Horus vers lequel il est allé ! Je te l’apporte, je te le mets dans la bouche.
Pastille d’encens du Sud et Boulettes d’encens du Nord.

Fragment 40

Ô Ounas, prends les pastilles d’Osiris ! Les pastilles.

Fragment 41

32 : Prends le bout de la poitrine d’Horus, prends-le dans ta bouche !
Une jarre de lait.

Fragment 42

Prends la poitrine pleine de ta soeur Isis, porte-la à ta bouche !
Une jarre.

Fragment 32

22 : C’est ta libation, Osiris.
C’est ta libation, ô Ounas.
Pour faire une libation du Nord, aux alentours,
Venant de ton fils, venant d’Horus.
Je suis venu, je t’apporte l’Oeil d’Horus,
afin que ton cœur en soit rafraîchi.
Je te l’apporte pour te porter, pour être sous tes semelles.
23 : Prenez le flux qui sort de vous,
afin que votre cœur ne se lasse pas de cela.
À dire quatre fois :
Prends ! La voix s’est fait entendre pour toi.

Fragment 43

33 : Prends les deux yeux d’Horus, le noir et le blanc, saisis-les pour ton front, afin qu’ils éclairent ton visage !
Une jarre blanche et une jarre noire : à soulever.

Fragment 44

34 : Que Râ au ciel soit satisfait de vous,
qu’il apaise pour vous les Deux Seigneurs,
que la nuit vous soit favorable.
Un gâteau.
Que les Deux Maîtresses vous soient favorables !
Un cadeau qui vous est apporté est un cadeau que vous voyez,
un cadeau, c’est ce qu’on entend.
Un cadeau est devant vous, un cadeau est derrière vous,
un cadeau est votre dû.

Fragment 45

35 : Osiris Ounas, prends les dents blanches d’Horus qui équipent ta bouche !
Cinq gousses d’ail.

Fragment 46

À dire quatre fois :
« Une offrande que le roi donne pour le ka d’Ounas.
Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, ton gâteau que tu manges !
Un gâteau d’offrande. »

Fragment 47

36 : Osiris Ounas, prends l’oeil d’Horus arraché à Seth, que tu prendras.
– vin dans une jarre blanche –
à ta bouche, que tu l’ouvres avec !

Fragment 48

Osiris Ounas, ouvre la bouche avec ce qui t’a pris !
Le vin, une jarre en pierre noire.

Fragment 49

37 : Osiris Ounas, prends le liquide qui est sorti de toi !
Bière, un bocal en pierre noire.

Fragment 50

O Râ, tu es adoré au ciel, tu es adoré pour Ounas, Seigneur de toutes choses. Car votre corps est tout, car le Ka d’Ounas est tout, car son corps est tout. Autel glorieux.

Fragment 51

38 : Ounas, prends l’Oeil d’Horus pour le goûter !
Un morceau.

Fragment 52

L’obscurité s’éclaircit.
Un gâteau.

Fragment 53

Ounas, prends l’Oeil d’Horus que tu trouveras !
Un morceau de viande.

Fragment 54

39 : Ounas, prends l’oeil d’Horus qui a été arraché à Seth, qui t’a été sauvé, afin que tu ouvres ta bouche avec lui !
Vin, une jarre en pierre blanche.

Fragment 55

Ounas, prends l’Oeil d’Horus, le liquide qui est sorti d’Osiris !
Bière, une jarre en pierre noire.

Fragment 56

40 : Ounas, prends l’oeil d’Horus qui a été sauvé pour toi, et qui ne se séparera pas de toi ! Bière, une jarre en fer.

Fragment 57

Ounas, prends l’Oeil d’Horus pour qu’on te le donne !
Bière dans la jarre.

CHAMBRE SARCOPHAGE
Mur nord – Deuxième registre (d’ouest en est)

Fragment 72

50 : Osiris Ounas, je remplis ton Oeil de pommade.
Dire quatre fois – parfum de fête.

Fragment 73

Osiris Ounas, prends l’écoulement de son visage.
Huile hekenu.

Fragment 74

51 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus pour lequel il a combattu !
Huile.

Fragment 75

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus dont il a pris possession !
Huile.

Fragment 76

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus qui lui a amené les dieux à travers elle ! De l’huile de tuat.

Fragment 77

52 : Onguent, onguent, onguent, lève-toi, dépêche-toi ! Toi qui es sur le front d’Horus, lève-toi ! Huile de cèdre de première qualité. Vite ! Vite ! Toi qui es sur Horus, tu es placé sur le front de Ounas, afin qu’il se sente doux sous toi.

53 Tu lui donnes le pouvoir sur son corps, tu lui donnes la terreur aux yeux de tous les esprits qui le regardent, et de tous ceux qui entendent son nom.

Fragment 78

54 : Osiris Ounas, je t’apporte l’oeil d’Horus qu’il prend, qui est sur ton front.
Huile libyenne de qualité.

Fragment 79

À dire quatre fois :
Osiris Ounas, le son Oeil d’Horus se frotte sur ton visage.
Deux sachets de fard vert.

Fragment 81

56 : Vous vous réveillez en paix, la déesse Tayt se réveille en paix,
Taytyt se réveille
-deux rouleaux de ligne-
en paix !
L’Oeil d’Horus en Dep est en paix,
L’Oeil d’Horus dans les Demeures de la Couronne Rouge est en paix,
que les tisserands reçoivent, que Celui-du-siège orne.
57 : Que les deux Terres se prosternent devant Ounas comme elles se prosternent devant Horus !
Que les deux pays craignent Ounas comme ils craignent Seth !
Asseyez-vous devant Ounas comme son dieu,
ouvre son chemin devant les esprits,
pour qu’il puisse se tenir devant les esprits comme Anubis Khentimentiu.
En avant ! En avant, avant Osiris !

Fragment 25

17 : Celui qui va avec son Ka s’en va.
Horus va avec son Ka,
Seth va avec son Ka.
brûlant de l’encens.
Thoth va avec son Ka
Dieu va avec son Ka,
Osiris va avec son Ka,
Il a deux yeux qui vont avec son Ka,
tu vas aussi avec ton Ka.
Ô Ounas, le bras de ton Ka est devant toi.
Ô Ounas, le bras de ton Ka est derrière toi.
Ô Ounas, la jambe de ton Ka est devant toi.
Ô Ounas, la jambe de ta Ka est derrière toi.
Osiris Ounas, je te donne l’Oeil d’Horus,
afin que ton visage en soit orné.
À dire quatre fois : Afin que le parfum de l’Oeil d’Horus se répande vers vous.

Fragment 32

22 : C’est ta libation, Osiris.
C’est ta libation, ô Ounas
Libation : Deux pastilles
Venant de votre fils, venant d’Horus.
Je suis venu, je vous apporte l’Oeil d’Horus,
afin que ton cœur en soit rafraîchi.
Je te l’apporte pour te porter, pour être sous tes semelles.

23 : Prenez le flux qui sort de vous,
afin que votre cœur ne se lasse pas de cela.
À dire quatre fois :
Prends ! La voix s’est fait entendre pour toi.

Fragment 82

58 C’est Thot qui est venu avec elle, il est sorti en portant l’oeil d’Horus.
Une table d’offrandes.

Fragment 83

L’Œil d’Horus lui est donné pour qu’il en soit satisfait.
Venez avec l’offrande royale.

Fragment 84

59 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus après qu’il en ait été satisfait.
Une offrande royale, deux fois.

Fragment 85

Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Soyez-en satisfait !
Deux offrandes de la Grande Salle.

Fragment 86

Les mots à dire :
Vous l’avez fait reculer devant vous.
Assieds-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Invocation royale. Offrande.

Fragment 87

60 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus,
joignez-le à votre bouche !
Petit déjeuner : un pain, une bière.

Fragment 88

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, fais attention qu’il ne le viole pas !
Un pain.

Fragment 89

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, arraché de lui !
Un pain.

Fragment 90

61 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, le diminué, que Seth a dévoré !
Une tasse de bière.

Fragment 91

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus qu’ils l’ont détruit !
Une tasse de bière.

Fragment 92

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, lève-le devant toi !
Pour soulever un pain, une bière.

Fragment 93

62 : Lève ton visage, Osiris, lève ton visage, ô Ounas, celui dont l’esprit s’en va. Lève ton visage, Ounas, honoré et vif d’esprit, pour voir ce qui sort de toi ! Priez et participez !
63 : Lave-toi, Ounas, ouvre la bouche avec l’Oeil d’Horus ! Appelle ton Ka, comme Osiris, pour qu’il te protège contre toute sorte de colère des morts ! Ounas, reçois ton pain qui est l’Oeil d’Horus !

Fragments 94-95

64 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, dont tu mordras, afin d’être paré du liquide qui sort de toi !
Quatre fois, repas : un pain, une jarre.

Fragment 96

Osiris Ounas, prends le joint, l’Oeil d’Horus !
Un morceau de viande.

Fragment 108

72 : Osiris Ounas, unissez-vous à vous-même l’eau qui s’y trouve !
Deux tasses d’eau.

Fragment 109

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus qui purifie sa bouche avec du natron.
Deux tasses de natron.

Fragment 110

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, unis-le à ta bouche !
Petit déjeuner : un pain, une jarre.

Fragment 111

73 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, le piétiné par Seth !
Un morceau.

Fragment 112

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus qu’on lui a arraché !
Un pain.

Fragment 113

Osiris Ounas, prends sur toi !
Deux pains.

Fragment 114

74 : Osiris Ounas, je t’apporte ce qui te rend heureux.
Deux pains.

Fragment 115

Osiris Ounas, je place ton Oeil, le savoureux.
Quatre pains.

Fragment 116

Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Empêchez-le de souffrir à cause de cela !
Quatre gâteaux.

Unas 4-3.jpg

CHAMBRE SARCOPHAGE
Mur nord – Troisième registre (d’ouest en est)

Fragments 117

75 : Osiris Ounas, reçois ta tête !
À dire quatre fois : quatre pains Sns.

Fragment 118

Osiris Ounas, prends ton Œil, saisis-le !
À dire quatre fois : quatre pains imta

Fragment 119

76 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qu’il a avalé !
Quatre paniers à gâteaux.

Fragment 120

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus dans sa gloire !
Quatre paniers de hebenenet.

Fragment 121

77 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, arraché de lui !
Quatre morceaux.

Fragment 122

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qui est placé dans la bouche pour toi !
Quatre gâteaux derrière toi.

Fragment 123

78 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, ton gâteau, pour manger !
Quatre gâteaux .

Fragment 124

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qu’il a sorti !
Quatre morceaux de rôti.

Fragment 125

79 : Osiris Ounas, apporte-toi ces dents blanches et saines !
Quatre bottes d’oignons.

Fragment 126

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus !
Une patte avant.

Fragment 127

80 : Osiris Ounas, danse ! Geb n’a pas péché contre son héritier qui a hérité !
Un morceau de viande.

Fragment 128

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, que tu embrasseras.
Un morceau de viande.

Fragment 129

81 : Osiris Ounas, prend ce qui remplace l’Oeil d’Horus !
Une articulation.

Fragment 130

Osiris Ounas, prends ceux qui se rebellent contre toi !
À dire quatre fois : quatre côtes.

Fragment 131

82 : Osiris Ounas, prends ton agresseur !
À dire quatre fois : un morceau de viande.

Fragment 132

Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Puissiez-vous y aller !
Un foie.

Fragment 133

83 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, vers lequel il va !
Une rate.

Fragment 134

Osiris Ounas, prends l’oeil d’Horus, qui est sur son front !
Une chair.

Fragment 135

84 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qui est sur le front de Seth !
Chair, quartier avant.

Fragment 136

Osiris Ounas, prends les têtes coupées des disciples de Seth !
Une oie féroce sacrifiée.

Fragment 137

85 : Osiris, prends ce désir du cœur !
À dire quatre fois : une oie.

Fragment 138

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qu’il a apporté.
Une oie.

Fragment 139

86 : Osiris Ounas, prends ceux qui viennent chauds !
Une oie.

Fragment 140

Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Empêchez-le d’en être malade !
Un pigeon.

Fragment 141

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qu’il a sorti !
Un pain.

Fragment 142

87 : Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Il ne sera pas coupé de toi !
Deux pains aux crottes.

Fragment 143

Osiris Ounas, l’Oeil d’Horus est compté pour toi.
Deux paniers.

Fragment 144

88 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, dont il a révélé l’eau !
Deux tasses.

Fragment 145

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, le diminué, dont Seth a mangé !
Deux tasses de bière.

Fragment 146

89 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus. Ils viennent, qui en ont arraché un morceau.
Deux tasses de lait fort.

Fragment 147

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qu’ils ont détruit, contre lui !
Deux tasses de bière.

Fragment 148

90 : Osiris Ounas, prends le liquide qui sort de toi !
Deux tasses de bière.

Fragment 149

Osiris Ounas, prends le liquide qui sort de toi !
Deux tasses.

Fragment 150

Osiris Ounas, prends le liquide qui sort de toi !
Deux tasses.

Fragment 151

91 : Osiris Ounas, prends le liquide qui sort de toi !
Deux tasses de bière nubienne.

Fragment 152

Osiris Ounas, prends la poitrine d’Horus, qu’ils goûtent !
Deux paniers de figues.

Fragment 153

92 : Osiris Ounas, ouvre la bouche avec !
Deux tasses de vin du Nord.

Fragment 154

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qu’ils crachent ! Empêchez-le de l’avaler !
Deux bocaux de vin d’abesh.

Fragment 155

93 : Osiris Ounas, prends la pupille qui est dans l’Œil d’Horus, afin que tu ouvres ta bouche avec elle !
Deux tasses de vin de Buto.

Fragment 156

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus qu’il a repêché ! Ouvre la bouche avec !
Deux tasses de vin de hamu.

Fragment 157

94 : Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Il ne se séparera pas de vous !
Deux tasses de vin.

Fragment 158

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, il est glorieux.
Deux paniers.

Fragment 159

95 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qu’il a avalé !
Deux paniers de gâteaux.

Fragment 160

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qu’il a pris à Seth.
Deux paniers de fruits.

Fragment 161

96 : Osiris Ounas, prends l’Oeil blanc d’Horus ! Empêchez-le de l’arracher !
Deux paniers de fruits blancs.

Fragment 162

Osiris Ounas, prends l’Oeil vert d’Horus ! Empêchez-le de l’arracher !
Deux paniers de fruits verts.

Fragment 163

97 : Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Empêchez-le de le ravager !
Deux vases de blé et de maïs aghet.

Fragment 164

Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Empêchez-le de le ravager !
Deux paniers de maïs aghet.

Fragment 165

98 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, pendant qu’il salue !
Deux paniers de grains.

Fragment 166

Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, qu’ils ont mâché !
Deux paniers de fruit.

Fragment 167

99 : Osiris Ounas, ouvre tes deux yeux pour voir avec eux !
Deux paniers de pain.

Fragment 168

Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Empêchez-le de la saisir !
Deux paniers de fruit.

Fragment 169

100 : Osiris Ounas, prends l’Oeil d’Horus, le doux, que tu as fait revenir !
Deux paniers de fruits sucrés de toutes sortes.

Fragment 170

Osiris Ounas, prends l’œil d’Horus ! Je vous le reconnais !
Deux paniers de tous les légumes frais.

Fragment 171

Osiris Ounas ! L’existence est pour toi, et avec toi, avec toi !
Offrande. »

Texte des pyramides, Pyramide d’Ounas, Chambre sarcophage, Mur Nord, d’après traduction anonyme d’après Faulkner, Piankoff et Speeler

Pyramide d’Ounas 2

unas2.jpg

CHAMBRE SARCOPHAGE
Mur Est (sud à nord)

Fragment 219 (suite du mur sud)

« 188 (suite) : et qu’on la nourrisse ! Il est vivant ! Ounas est vivant ! Il n’est pas mort, Ounas n’est pas mort ! Il n’est pas descendu, Ounas n’est pas descendu ! Il n’a pas été jugé, Ounas n’a pas été jugé ! Il juge, Ounas juge !
189 : En ton nom Celui-qui-est-en-la-maison-du-Grand-Taureau, que tes bras soient sur le repas, ta fille, et qu’on te la donne (le repas) ! Que tes bras soient sur ton repas, ta fille, et qu’on te donne (le repas) ! Il est vivant ! Ounas est vivant ! Il n’est pas mort, Ounas n’est pas mort ! Il n’est pas descendu, Ounas n’est pas descendu ! Il n’a pas été jugé, Ounas n’a pas été jugé ! Il juge, Ounas juge !
190 : En ton nom Celui-au-sud-d’Hermopolis, que tes bras soient sur le repas, ta fille, et qu’on te l’apporte (le repas) ! que tes bras soient sur ton repas, ta fille, et qu’on te l’apporte (le repas) ! Il est vivant ! Ounas est vivant ! Il n’est pas mort, Ounas n’est pas mort ! Il n’est pas descendu, Ounas n’est pas descendu ! Il n’a pas été jugé, Ounas n’a pas été jugé ! Il juge, Ounas juge !
191 : En ton nom Celui-au-nord-d’Hermopolis, que tes bras soient sur ton repas, ta fille, et soient fournis avec elle (le repas) ! que tes bras soient sur le repas, ta fille, et soient fournis avec elle (le repas) ! Il est vivant ! Ounas est vivant ! Il n’est pas mort, Ounas n’est pas mort ! Il n’est pas descendu, Ounas n’est pas descendu ! Il n’a pas été jugé, Ounas n’a pas été jugé ! Il juge, Ounas juge !
192 : En ton nom Celui-qui-est–dans-la-Ville-des-Lacs, que tes bras soient sur le repas, ta fille, et soient fournis avec elle (le repas) ! que tes bras soient sur ton repas, ta fille, et soient fournis avec elle (le repas) ! Il est vivant ! Ounas est vivant ! Il n’est pas mort, Ounas n’est pas mort ! Il n’est pas descendu, Ounas n’est pas descendu ! Il n’a pas été jugé, Ounas n’a pas été jugé ! Il juge, Ounas juge !
193 : Votre corps est le corps de Ounas, votre chair est la chair de Ounas, vos os sont les os de Ounas. Tu y vas, Ounas y va. Ounas va, va s’y !

Fragment 220

194 : Les portes de l’horizon s’ouvrent, ses boulons coulissent. Il est venu à toi, Couronne Rouge, il est venu à toi, Flamme-uraeus, il est venu à toi, Grand, il est venu à toi, Grand de Magie, purifié pour toi, en admiration devant toi.
195 : Réjouissez-vous de lui, réjouissez-vous de sa purification, réjouissez-vous des paroles qu’il vous dit :
« Comme ton visage est beau quand tu es heureux, quand tu es nouveau et jeune ! Un dieu t’a donné naissance, le père des dieux ! »
Il est venu à toi, ô Grand de la Magie ! C’est Horus qui s’est battu pour protéger son Œil, Grand de Magie.

Fragment 221

196 : Ô Couronne Rouge, Grand ! Ô Grande de Magie, Ô Flamme-uraeus !
197 : Inspirez la peur devant Ounas comme la peur devant vous, inspirez la peur devant Ounas comme la peur devant vous ; inspirez la crainte devant Ounas comme la crainte devant vous, inspirez l’amour devant Ounas comme l’amour devant vous ! Qu’il règne à la tête des vivants, [qu’il soit puissant] à la tête des esprits, que son couteau soit ferme contre ses ennemis !
198 : O tu es sorti de lui, il est sorti de toi, le Grand Ikhet t’a mis au monde, Ikhet-utet t’a paré, Ikhet-utet t’a mis au monde, le Grand Ikhet t’a paré, car tu es vraiment Horus qui a combattu pour protéger son oeil.

Fragment 222

199 : Les mots à dire :
Lève-toi sur cette terre sortie d’Atoum, le crachat, sortie de Celui-qui-devient ! Que tu t’en remettes, que tu sois haut au-dessus, afin que ton père te voie, afin que Râ te voie !
200 : Il vient à toi, ô son père, il vient à toi, ô Râ, il vient à toi, ô son père, il vient à toi, ô le Renversé, il vient à toi, ô son père, il vient à toi, ô son père, il vient à toi, ô le Vagabond,
201 : il vient à toi, ô son père, il vient à toi, ô grand taureau, il vient à toi, ô son père, il vient à toi, ô grand radeau, il vient à toi, ô son père, il vient à toi, ô Sopdu, il vient à toi, ô son père, il vient à toi, ô Dent-tranchante (Sopdu).
202 : Puissiez-vous accorder que Ounas s’empare de la Région Ethérée et reçoive l’horizon ! Puissiez-vous accorder que Ounas domine sur les Neuf, afin qu’il fournisse l’Ennéade (les offrandes) ! Puissiez-vous donner le bâton de berger entre les mains de Ounas, afin que la tête de la Basse et de la Haute Egypte soit inclinée.
203 : Il descend à la rencontre de son adversaire et se lève, le plus grand chef de son grand royaume. Nephthys l’a loué après qu’il eut capturé son adversaire.
204 : Tu t’es paré comme Grand de la Magie, Celui-à-Ombos, Seigneur du Sud (=Seth). Elle ne sera pas perdue pour vous, elle ne cessera pas pour vous. Voici, tu es plein de gloire, puissant, plus que les dieux du Sud, avec leurs esprits !
205 : Toi que la Femme Enceinte a mis au monde quand tu as fendu la nuit, tu es paré comme Seth, sorti de force ! Mais celui qu’Isis loue est plus heureux :
206 : Tu t’es paré comme Horus avec les deux élèves. Elle ne sera pas perdue pour vous, elle ne cessera pas pour vous. Voici, tu es plein de gloire, puissant, plus que les dieux du Nord, avec leurs esprits !
207 : Tu te libères de ce qui doit être emporté pour Atoum à Héliopolis, et tu descends avec lui. Vous jugez les désirs dans l’Autre Monde et vous vous tenez (en tant que roi) sur les lieux de l’océan primordial. Tu es né avec ton père Atoum, tu es élevé avec ton père Atoum, tu te lèves avec ton père Atoum. Les désirs de l’Autre Monde sont coupés de toi, ta tête est tenue par la sage-femme d’Héliopolis.
208 : Tu montes et tu ouvres le chemin à travers les os de Shou (l’air), l’étreinte de ta mère Nout t’enveloppe, tu te purifies à l’horizon et tu laisses ce qui doit être purifié de toi dans les lacs de Shou.
209 : Tu montes, tu descends. Tu descends avec Ra, tu t’assombris. Vous montez, vous descendez, vous montez avec Ra et vous vous levez avec le Grand Radeau.
210 : Tu montes, tu descends, tu montes avec Nephtys, obscurci par la barque du soir. Vous montez, vous descendez, vous montez avec Isis, vous vous levez avec la barque du matin.
211 : Tu as le pouvoir sur ton corps, il n’y a personne pour s’opposer à toi. Vous êtes nés à cause d’Horus (en vous), vous êtes conçus à cause de Seth (en vous). Vous vous êtes purifiés dans le nome du Faucon (Troisième Nome de Basse Egypte), vous avez reçu votre purification dans le nome du Souverain indemne (Treizième de Basse Egypte) avant votre père, avant Atoum.
212 : Tu es né, tu t’es élevé, tu es devenu un esprit ! Ethéré pour toi dans l’étreinte de ton père, dans l’étreinte d’Atoum.
213 : Atoum ! Éleve vers toi Ounas, enveloppe-le dans ton étreinte ! C’est ton fils de corps, pour l’éternité.

Fragment 223

214 : Les mots à dire :
« Pour remuer, pour faire demi-tour, O ! O ! Ô Ounas, lève-toi, assieds-toi sur le millier de pains, sur le millier de bières ! Le rôti de ta double côte provient de l’abattoir, ton pain vient la large cour.
215 : Comme un dieu, on te fourni le repas d’offrande, Ounas reçoit son pain. Tu es venu à ton âme, Osiris, puissant parmi les esprits, puissant à sa place, sous la protection de l’Ennéade dans la Salle du Prince.
216 : Ô Ounas, viens à moi, monte vers moi, ne t’éloigne pas du tombeau, demeure en ta protection ! Je t’ai donné l’Oeil d’Horus, je te l’ai compté, qu’il te soit agréable !
217 : Ô Ounas, lève-toi, reçois ton pain de ma main ! Ô Ounas, je suis ton aide ! »

Fragment 224

218 : Les mots à dire :
« Réveille-toi, Ounas ! Retourne-toi, Ounas ! Vous êtes allés donner des ordres aux lieux d’Horus, vous êtes allés donner des ordres aux lieux de Seth, vous êtes allés donner des ordres aux lieux d’Osiris.
219 : Une offrande royale de tous vos insignes,
220 : dans tous vos lieux ! Votre sceptre en forme de lotus est à la tête des vivants, votre bâton est à la tête des esprits, comme Anubis Khentimentiu, comme Andjti à la tête des nomes occidentaux.
221 : Comme ton état est agréable ! Tu deviens un esprit, ô Ounas, parmi tes frères les dieux. Comme il est changé, comme il est changé ! Protége donc vos enfants ! Méfie-toi de ta frontière sur Terre ! Mets ton corps et viens vers eux ! »
(À dire) quatre fois. »

Texte des pyramides, Pyramide d’Ounas, Chambre sarcophage, Mur Est (sud à nord), d’après traduction anonyme d’après Faulkner, Piankoff et Speeler